Vive les végétariens et leurs supplétifs

  • Publié le 25/01/2018 - Elaboré par LOEILLET D.
  • FruiTrop n°254 , Page 1 à 1
  • Gratuit

Edito FruiTrop n°254

Ouvrir/Fermer Boutique

Toute la filière fruits et légumes leur souhaite une très gourmande année 2018. Qu’ils dévorent des quintaux de végétaux sous toutes les formes et à tous les instants. Si ce n’est pas l’avenir de l’humanité, ils participent tout de même à l’avenir du secteur. Pour un journal comme FruiTrop qui scrute le domaine, on se contentera de ce juteux tropisme végétal, même si cela semble parfois tenir de la monomanie, voire du sectarisme. Pour l’omnivore et sybarite que je suis, ce confinement alimentaire relève du grand syndrome pathologique du « sans rien ». Moins il y a et plus le niveau de conscience du consommateur, que dis-je, de l’habitant de la planète Terre augmente. La libération de l’humanité passera donc par le néant : plus de gras, plus d’alcool, plus de viande, plus de souffrance animale, plus de cholestérol, plus de sucre, plus de gluten, etc. Le principe généralisé du néant s’accompagne parfois d’un retour à la terre, ou plus exactement d’une frénésie pour les produits bruts fournis par Dame Nature. La consommation « d’eau brute », par exemple, est en vogue dans les start-ups de la Silicon Valley. Elle est susceptible d’être riche en minéraux et pauvre en chlore ou en plomb – mais aussi riche en bactéries, en virus et en parasites. On passera sous silence que cette eau nature est tout de même embouteillée dans de vulgaires contenants en plastique. Les chantres de la nouvelle économie, ceux-là même qui porte une large responsabilité dans la déshumanisation générale de nos sociétés, expient sans doute leurs péchés en revenant aux origines même de la vie. L’art du Feng shui, mais dans sa version 2.0. La mise en scène est parfaite. En ces périodes de vœux, n’espérons qu’une chose : qu’au moins l’auto-illusion fonctionne.

Denis Lœillet

Cliquez sur "Continuer" pour poursuivre vos achats ou sur "Voir votre panier" pour terminer la commande.