Fruits tropicaux espagnols : de l’eau pour accroître production et rentabilité

  • Publié le 1/02/2017 - Elaboré par Observatoire des Marchés
  • FruiTrop n°246 , Page 18 à 18
  • Gratuit

Ouvrir/Fermer Boutique

Utiliser une petite part des eaux du rio Guadario rejetées dans la mer pour développer la production de fruits exotiques de la région de Málaga, qui bénéficient d’une demande forte et croissante sur le marché international. C’est le projet judicieux pour lequel plaide Enrique Colilles, gérant de la coopérative championne d’Europe des fruits exotiques : Trops (200 millions d’euros de chiffre d’affaires). La construction d’un canal entre le fleuve et le barrage de la Viñuela, où sont stockées les eaux servant à l’irrigation des avocats et mangues, permettrait de résoudre le problème récurrent de faiblesse des rendements (6 t/ha faute d’une irrigation suffisante, contre plus du double en Israël) et donc d’accroître la rentabilité du secteur. Par ailleurs, une partie des 10 000 ha de terres non valorisées de la région pourrait être exploitée, avec d’importantes externalités positives au niveau économique et social.  Le projet serait amortissable en une dizaine d’années, les agriculteurs de la région étant prêts à participer au financement. Une belle idée qui, espérons-le, ne finira pas rejetée à la mer comme les eaux du fleuve. 

Source : El Pais

Cliquez sur "Continuer" pour poursuivre vos achats ou sur "Voir votre panier" pour terminer la commande.