Poire de l’hémisphère Sud

  • Publié le 3/03/2017 - Elaboré par Observatoire des Marchés
  • FruiTrop n°246 , Page 22 à 22
  • Gratuit

Ouvrir/Fermer Boutique

Après plusieurs années d’incertitude, qui se sont traduites par une baisse sensible des importations de poire en provenance de l’hémisphère Sud à partir de 2010, la demande européenne semble se stabiliser un peu en deçà de 210 000 tonnes. La campagne 2017 pourrait confirmer cette tendance. Les récoltes ont déjà débuté dans l’hémisphère Sud, que ce soit en Afrique du Sud ou en Argentine. Le potentiel devrait globalement être sans excès du fait de conditions climatiques peu favorables en Argentine. Cette origine a subi des pluies, mais également des épisodes de grêle et des gelées qui ont endommagé le potentiel. Tout cela ne laisse pas espérer une très grosse récolte, d’autant que la floraison a été courte. Le tonnage pourrait être, tout au plus, similaire à celui des deux dernières campagnes, déjà réduit. En revanche, la production sud-africaine devrait encore un peu augmenter (+ 2 % par rapport à 2016). En effet, les conditions climatiques n’ont pas été trop défavorables, sans compter l’augmentation des surfaces (+ 1 %) et l’entrée en production de jeunes vergers.

Source : Infofruit

poire hemisphere sud - UE - importations
poire hemisphere sud - UE - importations

Cliquez sur "Continuer" pour poursuivre vos achats ou sur "Voir votre panier" pour terminer la commande.