Marché européen des petits agrumes

  • Publié le 2/03/2018 - Elaboré par IMBERT E.
  • FruiTrop n°254 , Page 50 à 58
  • EUR 10,00

Un très bon millésime en perspective

Si, pour beaucoup, tous les petits agrumes se ressemblent, les hybrides tardifs sont une famille à part pour les professionnels. Pas pour leur forme ou leur couleur, mais plutôt pour leur importance dans la réussite économique de la saison. Alors que la rentabilité est souvent très aléatoire durant la première partie de campagne, souvent surchargée en clémentines, les Nadorcott et autres Orri sont, en règle générale, une poire pour la soif. Pour ne citer qu’un chiffre relatif au marché français, les hybrides tardifs auraient représenté environ 35 % de l’offre globale de petits agrumes d’hiver en 2016-17, mais près de 50 % du chiffre d’affaires. La deuxième partie de saison est donc scrutée à la loupe, d’autant que le potentiel de production est très évolutif, l’essentiel des efforts de plantation ayant porté sur ces variétés très rentables ces dernières années.

Souscrire un abonnement

Souscrivez à la formule web et consultez cet article et plein d'autres articles en ligne

Acheter la publication

Acheter cet article web et continuer la lecture de l'article en ligne

Ouvrir/Fermer Boutique

Cliquez sur "Continuer" pour poursuivre vos achats ou sur "Voir votre panier" pour terminer la commande.